CAUDRON C445 GOELAND

 


Technique
Type
Bimoteur de Transport Civil à ailes basses et train rentrant
Date 1er Vol
1935
Envergure
17,60 m 
Longueur
13,8 m 
Hauteur
3,40 m 
Surface Alaire
42 m2 
Poids à Vide
2300 Kg 
Poids Total
3500 Kg 
Vitesse de Croisière
260 km/h. 
Vitesse Maximale
300 km/h 
Vitesse Montée
plafond
7000m 
Autonomie
1000 kms 
Equipage
2 Personnes
Motorisation
2 Moteurs Renault 6Q-08 de 220ch chacun
Armement
Capacité : 6 passagers

 


Production

Près de 1500 Caudron Goeland ont été construits depuis la date du premier vol en Mars 1935.

Seule la version militarisée, C445M est présente dans la liste ci-dessous. A ce jour, sur les 404 C445M fabriqués, 30 sont recensés :


Histoire

Le Caudron Goeland a été conçu en 1934, par Marcel Riffard, père des avions de course de la marque. L'appareil est proposé comme avion de transport civil capable d'emporter 6 passagers. Le Goeland est un bimoteur à aile basse cantilever de construction mixte : bois pour l'aile et le fuselage, et acier pour le dessus et l'arrière du fuselage. L'aile est équipée de volets sur toute la longueur du bord de fuite, y compris sous le fuselage. L'appareil dispose d'un train d'atterrissage rétractable dans les nacelles moteurs et est motorisé par deux Renault Bengali-Six de 180 ch. Les deux pilotes disposent d'une double commande et sont installés côte à côte dans le poste de pilotage, séparé de la cabine passager par une porte. Les bagages prennent place dans le nez de l'appareil via une porte d'accés latérale et à l'arrière du fuselage, où l'on peut trouver également des toilettes.

Le prototype C.440 n°1 fait son premier vol le 5 mars 1935 avec Raymond Delmotte aux commandes. L'appareil, immatriculé F-ANKV est ensuite transféré à Istres pour réaliser les essais officiels. Le C.440 sera décliné en de nombreuses versions (C441 à C449) tout au long de sa carrière, et près de 1500 appareils seront fabriqués. Comme prévu, l'appareil intéressa les compagnie aériennes telles que Air France, Air Bleu ou Air Afrique qui utilisèrent l'appareil sur des lignes intérieures et en AFN. Quelques exemplaires, cédés par Air France, seront même utilisés par les Républicains Espagnols. Le Caudron Goeland connut également un certain succés à l'exportation, en Yougoslavie qui achète deux exemplaires pour sa compagnie nationale "Aeroput", en Argentine, en Bulgarie, en Espagne ou pour l'Armée de l'air Belge.

L'Armée de l'air Française commande à la Sté Caudron une version militarisée, le C.445M capable d'emporter soit des passagers, soit du fret. L'appareil sera utilisé également dans les écoles de pilotage ou comme appareil sanitaire avec la version C.447, pouvant emporter 4 civières. L'Aéronavale utilisera une soixantaine d'exemplaires pour les liaisons et l'entrainement.

Après l'Armistice, les Allemands saisirent une cinquantaine de "Goeland" qui seront utilisés comme appareil d'entrainement ou transférés à la Lufthansa. Certains exemplaires seront remis à l'Armée de l'Air Slovaque en 1942.

Pendant l'occupation, les Allemands autorisent la firme Caudron à reprendre la fabrication du Goeland et Près de 700 machines seront fabriqués dans l'usine Renault de Boulogne-billancourt. Ces appareils seront utilisés par l'Armée de l'Air de Vichy et par la Luftwaffe pour équiper notamment ses écoles de pilotage .

Après la libération, la Sté Caudron-Renault est absorbée par Société nationale de constructions aéronautiques du Nord (SNCAN), et la production du Goeland reprend dans l'usine d'Issy-les-Moulineaux dans la version C.449 : 325 exemplaires seront ainsi fabriqués jusqu'au début des années 50, et utilisés notamment par Air France, ou l'Armée de l'Air qui utilisa l'appareil jusqu'en 1956.

Avec près de 1500 appareils fabriqués, le Caudron Goeland fut incontestablement un grand succés commercial.


Versions

Version
Nbre
Descriptif
C.440
3
Prototype, 3 exemplaires.
C.441
4
Moteurs Renault 6Q-01 de 220 cv, Un changement d'aile mineure comprenait un 3 ° dièdre sur les sections d'ailes extérieures
C.444
17
Version motorisée par des Renault 6Q-00 et 6Q-01 entrainant des hélices tournant en sens inverse pour contrer l'effet de couple..
C.445
114
Aile modifiée, la partie externe de l'aile étant dotée d'un dièdre positif.
C.445/1
2
C.445/2
3
C.445/3
510
Principales versions d'après-guerre, motorisée par des Renault 6Q-10 et 6Q-11
C.445/M
404
Version militarisée équipée d'un habitacle modulable pour transporter des passagers ou des marchandises
C.445/R
1
Le C.445R était une version à longue distance du C-445 grâce à l’adjonction de réservoirs de carburant dans la cabine passager.
C.446
1
Modèle unique dénommé "Super Goeland"
C.447
31
Version d'évacuation sanitaire capable de transporter 4 civières et un infirmier
C.448
7
Version motorisée par deux Renault 6Q-02 et 03 de 240 ch suralimentés par des compresseurs. . Masse au décollage augmente pour passer à 3700kg..
C.449
349
Ultime version produite, 349 exemplaires.Elle se subdivise également en variantes, du C.449/1 (construite à elle seule à 295 exemplaires) au /5. Le C.449/4 était destiné à la cartographie aérienne


Bibliographie

1 ) _ Collection Profil et Avions
- "Le Caudron Goeland"

 

2) _ Editions DOCAVIA
- N° 43 : "Les Avions CAUDRON RENAULT"

 

 

3 ) _ Collection Histoire de l'Aviation
- N°12 : "Les Avions Caudron" Tome 2

 

 

 

Album Photos

 


Plan 3 vues

Site in French
 
Site in English