DEWOITINE D333

 


Technique
Type
Transport Civil trimoteur à ailes basses et train fixe
Date 1er Vol
Début 1935
Envergure
28,79 m 
Longueur
19,20 m 
Hauteur
5,84 m 
Surface Alaire
m2 
Poids à Vide
6755 Kg 
Poids Total
11000 Kg 
Vitesse de Croisière
260 km/h. 
Vitesse Maximale
300 km/h
Vitesse Montée
4000m en 17mn 30s 
plafond
6500m 
Autonomie
2025 kms
Equipage
2 Personnes
Motorisation
3 Moteurs Hispano-Suiza 9V10 de 9 cyl en simple étoiles de 575ch chacun
Armement
10 Passagers

 


Production

3 Dewoitine D333 ont été construits pour Air France depuis la date du premier vol début 1935.

A ce jour , sur les 3 appareils fabriqués ,3 sont recensés dans la liste ci-dessous :


Histoire

Le 15 Janvier 1934, le dewoitine D.332 Emeraude s'écrase dans le Morvan. Cette catastrophe aura des conséquences sur la conception en cours des successeurs du D332. Les services techniques revoient leur cahier des charges et exigent une facteur de charge de 7 au lieu des 5 demandés jusqu'alors. Ceci impose un renforcement substantiel de la structure des appareils, avec notamment une voilure renforcée. Le constructeur en profita pour apporter d'autres modifications : une soute à bagage est rajoutée derrière le moteur central et à la demande d'Air France qui souhaite pouvoir réaliser des vols Casablanca-Dakar sans escale, 3 réservoirs supplémentaires sont ajoutés dans le fuselage. Ces deux modifications imposent de rallonger le fuselage par rapport au D.332. L'aile subit bon nombre de modifications également : les moteurs sont rapprochés du fuselage et leur capotage est mieux caréné. Les 4 réservoirs sont dorénavant implantés dans la voilure et a la demande d'Air France, les volets ont été optimisés afin de réduire la vitesse d'atterrissage de 20km/h. Avec toutes ces modifications, l'appareil pris le nom de Dewoitine D.333.

Le Dewoitine D.333 se présentait donc comme un trimoteur commercial à aile basse et train fixe de construction entièrement métallique. Son équipage se composait de 3 personnes : deux pilotes et un Radio et l'appareil pouvait emporter 8 à 10 passagers. Il était motorisé par 3 Hispano-Suiza 9Vd, de 575 cv de 9 cylindre en simple étoile entrainant des hélices bipales métalliques à pas fixe Il pouvait emporter un total de 4355l d'essence ce qui lui assurait une confortable autonomie de plus de 2000kms.

Air France commanda donc 3 appareils, y compris le prototype.

Ces évolutions retardent le projet et ce n'est que le 17 Janvier 1935, que le prototype, immatriculé F-AKHA fait son premier vol. Les essais sont satisfaisants, la voilure renforcée rendant le D.333 plus agréable à piloter que le D.332, avec toutefois une instabilité longitudinale qui sera corrigée par l'agrandissement de la dérive.

Le prototype est livré à Air France le 4 Mai 1935 sous l'immatriculation définitive F-ANQA. Les deux appareils suivant, le D 333-1 F-ANQB "Cassiopé" et D 333-2, F-ANQC "Altair" volèrent respectivement en Mai 1935 et en mars 1936.

Les premiers vols commerciaux du nouvel appareil commencèrent à partir de mai 1936, sur la ligne Toulouse-Casablanca-Dakar. C'est au cours d'un de ces vols que le D.333 F-ANQA "Antarès" , pris dans un violent orage, disparut au large du Maroc le 25 Octobre 1937 lors du voyage retour : il n'y eu pas de survivants (5 personnes).

En décembre 1937, les deux D.333 restants furent affectés par Air France sur les lignes du réseau d'Amérique du Sud pour la liaison entre Buenos-Aires et Natal. Le "Cassiopée" fut basé à Rio de Janeiro, et "l'Altair" à Buenos Aires.

A l'Armistice, les autorités Argentine, poussées par les Etats-Unis, saisissent les les D.333 et D.338 qui sont stockés sur place. Les appareils seront vendus fin 1943 à l'Armée de l'air Argentine, et intégrèrent le 17 Janvier 1944 sous les matricules T-172, ex F-ANQB Cassiopée et T-173, ex F-ANQC Altair le 2eme Régiment de Transport, basé à El Palomar, près de Buenos Aires. Ils resteront en service probablement jusqu'en juillet 1946.


Versions

Le Dewoitine D333 n'a été construit pour Air France qu'en une seule version.

 


Bibliographie

Éditions Lariviére :
- Les N°13; 14; 15; 16 de la revue : Fanatique de l'aviation

 


Album Photos

 


Plan 3 vues

Site in French
 
Site in English