AMIOT 370F

 


Technique
Type
Bimoteur biplace de Raid à ailes basses et train rentrant
Date 1er Vol
25 Juillet 1937
Envergure
22,83
Longueur
14,50 m 
Hauteur
4,08 m 
Surface Alaire
67,50 m2
Poids à Vide
5000 Kg 
Poids Total
10300 Kg 
Vitesse de Croisière
km/h. 
Vitesse Maximale
475 km/h à 5000m
Vitesse Montée
plafond
10000 m
Autonomie
7000 kms
Equipage
2 Personnes
Motorisation
2 Moteurs Hispano Suiza 12Yjrs de 860ch chacun
Armement
Sans Armement

 


Production

1 seul exemplaire d'Amiot 370F a été construit depuis le premier vol, le 25 Juillet 1937, sous l'immatriculation F-AREU


Histoire

Jusqu'en 1934, la sté SECM-Avions Amiot (Société d'emboutissage et de constructions mécaniques) a conçu des appareils tels que l'Amiot 143, dont l'aérodynamique n'était pas la principale qualité...La version Amiot 144, bien que dotée d'un train rentrant et de volet d'extrados, restait d'une conception ancienne incompatible avec la guerre aérienne moderne.

Le bureau d'études, dirigé par Jean Calvy entreprit donc en 1934, la conception d'un appareil bimoteur résolument moderne. Le fuselage, exempt de tourelles saillantes néfastes à une bonne aérodynamique, était de section réduite et élancée, porté par une aile médiane, de forme trapézoidale. Il dispose d'un train escamotable. Sa maquette est dévoilée au public au Salon de l'Aéronautique de 1934 sous la désignation "E7". Les performances estimées annoncées par le constructeur promettaient une vitesse maxi de 414 km/h, performances remarquables pour l'époque.

Ce premier essai fut suivi de l'Amiot 340 BR3 (Bombardement de représailles triplace) dérivé du E7, puis de l'Amiot 341 B4 en réponse au "Plan 1" ou "Plan des 1023" émis par le récent Ministère de l'Air. Le nouvel appareil posséde un fuselage à section circulaire d'une grande pureté. Pourtant, c'est sous la dénomination de "long-courrier postal rapide" qu'il fut présenté au Salon de l'Aéronautique de Septembre 1936, malgré la présence des trappes de la soute à bombes sous le fuselage fuselé de l'appareil... En 1937, le prototype de l'Amiot 341 fut transformé en avion de raid pour pouvoir participer à la course Paris New-York. Celle-ci est annulée, mais l'appareil, achevé, fit son premier vol le 25 juillet 1937 à Istres sous la désignation Amiot 370. Celui-ci est un bimoteur de raid biplace monoplan à aile cantilever, motorisé par deux Hispano-Suiza 12Yjrs/Ykrs de 860 ch. De construction entièrement métallique, il possède un fuselage circulaire très fin sans cockpit, l'équipage prenant place dans la pointe avant vitrée. Il reçoit l'immatriculation F-AREU.

L'appareil, pilote par Maurice Rossi, secondé par son navigateur André Vigoux, réalisa onze records de vitesse. Le 8 Février 1938, il vola à 437 km/h sur 2000 kms sans charge et avec charge (500, 1000 et 2000 kg), battant ainsi le record international. Le 8 Juin 1938, il s'attaque au record de vitesse sur 5000 kms. Il réalise un vol à 401 km/h sans et avec charge (500 et 1000 kg), établissant là encore un nouveau record.

Le 15 et 16 Aout 1939, en compagnie cette fois du Radio-navigateur Esmond, il réalise un nouveau record sur la distance de 10000 kms avec une moyenne de 311 km/h (33 heures de vol...)

Après l'Armistice, le Gouvernement de Vichy obtient l'autorisation des Allemands pour reprendre des liaisons postales vers Madagascar et Djibouti sous les couleurs d'Air france. L'Amiot 370 est modifié pour lui permettre d'emporter 1500 kg de courrier ou marchandises. Il reçoit des réservoirs supplémentaires et réalise une première liaision vers Djibouti avec escale à Athènes le 22 et 23 Juillet 1941. Il réalisera douze missions jusqu'en Novembre 1942. On retrouve l'appareil stocké à Toulouse à la Libération. A la demande de Maryse Hilz, il est transféré vers Colombes pour être remis en état et reçoit pour cette occasion le nom de "Commandant ROSSI". Malheureusement, Maryse Hilz disparait le 30 janvier 1946 aux commandes de son Siebel 204 et l'Amiot 370 est envoyé à la casse en 1947.

 


Versions

L'Amiot 370 ne fut réalisé qu'en une seule version.


Bibliographie

Éditions Lariviére :
- Les N°41; 42; 43 de la revue : Fanatique de l'aviation

 

 


Album Photos

 


Plan 3 vues

Site in French
 
Site in English