POTEZ 620

 


Technique
Type
Avion de Transport
Date 1er Vol
28 Janvier 1935
Envergure
22,45
Longueur
17,32
Hauteur
3,90
Surface Alaire
40,20 m2 
Poids à Vide
4895 Kg 
Poids Total
7500 Kg 
Vitesse de Croisière
280 km/h. 
Vitesse Maximale
325 km/h
Vitesse Montée
plafond
740 0 m 
Autonomie
1000 kms
Equipage
3 Personnes
Motorisation
2 Moteurs Gnôme Rhône 14Kirs de 820ch chacun
Armement
14 à 16 Passagers

 


Production

23 Potez 620 et 621 ont été construits depuis la date du premier vol le 28 Janvier 1935.

A ce jour , sur les 23 appareils fabriqués , 23 sont recensés dans la liste ci-dessous :


Histoire

En 1933, la toute nouvelle compagnie Air France a besoin de renouveler sa flotte d'appareil. Les prometteurs Bloch MB220 et Dewoitine D338, ne sont pas encore disponibles, et c'est donc vers des appareils transitoires comme le Wibault 283T que la compagnie se tourne.

C'est dans ce contexte que la société Potez propose à Air france le Potez 620. Celui-ci est dérivé de son bimoteur Potez 540 qui répond au programme B.C.R (Bombardement / Combat / Reconnaissance). Ce bimoteur apprécié par ses capacités de vol et sa maniabilité possède cependant des performances moyennes.

Le Potez 62 reprend donc l'aile du Potez 540. Sa structure métallique est construite autour de deux longerons en Duralumin, sans volets, le tout revétu par un entoilage en toile de lin. Les nacelles moteurs et le train d'atterrissage escamotable sont très proches de ceux du Potez 540. Il est motorisé par deux Gnome-Rhone radial 14Kdrs/Kgrs de 14 cyl de 850 cv au décollage entrainant des hélices tripales métalliques à pas fixe. Le fuselage est en bois et est découpé en plusieurs parties : le poste de pilotage biplace, les toilettes et le poste du steward. Viennent ensuite une cabine pour 6 passagers et une seconde pour 8 passagers. A l'arrière de l'appareil, on trouve une soute à bagages. L'appareil est confortable : il est en effet équipé de chauffage et d'une bonne insonorisation.

Le 12 Septembre 1934, Air France commande 6 appareils à la Sté Potez, le premier devant être livré dès le 1er décembre 1934 et le dernier avant le 1er juin 1935. Suite à des évolutions demandées par Air France, ce n'est que le 28 Janvier 1935 que le Potez 662 fit son premier vol. Les essais se déroulent bien, et immatriculé F-ANPG, il est livré à la Compagnie Air France en Avril 1935, rejoint rapidement par le 2eme appareil immatriculé F-ANPH avec un premier vol commercial sur la Ligne Le Bourget-Marseille le 22 Mai 1935. Entre temps, Air France confirme une commande de 12 appareils.

Des problèmes de fiabilité apparaissent rapidement, liés à un mauvais refroidissement et à une qualité médiocre des moteurs Gnome-Rhone 14K. Ainsi, le 10 décembre 1935, le F-ANPH pris dans une tempète de neige, voit son moteur gauche s'arrêter suite à une chute de pression d'huile. L'appareil s'écrase près d'Auxerre : même si on ne déplore que des blessés, cet évenement cloua au sol tous les Potez 620 jusqu'en Janvier 1936. Les moteurs Gnome-Rhone 14K sont donc remplacés sur le n°8 par des moteurs Hispano-Suiza 12X, de 12 cylindres en V de 720 cv entrainant des hélices tripales métalliques à pas variable : ainsi motorisé, il fait son premier vol le 15 novembre 1935. Les appareils suivants seront modifiés de la sorte et prendront l'appellation Potez 621.

Ainsi motorisé, dès mai 1936, le Potez 621 est mis en service sur le tronçon Buenos Aires – Santiago de Chili. Deux avions (F-ANQN "Aguila", et F-ANQQ "Falcon") assureront avec régularité cette liaison jusqu'à l'armistice du 25 juin 1940. Si la trace du "Falcon" disparait à ce moment, "l'Aguila", stocké tout dabord à Buenos Aires sera vendu en mars 1942 à la nouvelle compagnie Uruguayenne Pluna. Il assurera des services entre Montevideo et Buenos Aires, jusqu'en 1946, avant d'être remisé, puis détruit en 1947.

Dès la déclaration de guerre, en septembre 1939, neuf Potez 620/621 d'Air France sont réquisitionnés. Ils seront affectés aux Sections d'Avions de Transports (SAT) 8/110 et 9/110, basées au Bourget. Durant l'hiver 1939/40, ces appareils sont intégrés dans un plan prévoyant un transport de troupes vers la Hollande en cas d'invasion Allemande par ce pays. Finalement le plan est abandonné, et les Potez 620/21 reprennent leurs missions de liaisons.
Après l'attaque Allemande du 10 mai 1940, ils sont notamment utilisés pour le transport du personnel et du matériel des Groupes de Chasses, qui doivent fréquemment changer de terrains, poussés par l'avance Allemande. Cependant, ces appareils, vétustes et manquant de pièces de rechange, sont fréquemment indisponibles.
A l'Armistice, les unités de transports sont dissoutes, et les Potez 620/621 sont retransférés à Air France, bien que les vols ne soient pas encore autorisés.

La France Libre récupère endommagé, le Potez 621 F-ANQS, ex Air France sur le terrain de Damas. Remis en état de vol et ré-immatriculé "OD-AAJ", il est mis à disposition du Gouverneur du Levant, au Liban.

Air france recevra finalement 8 Potez 620 et 15 Potez 621, dont 6 en version long-courrier.


Versions

Versions
Nbre
Descriptif
Potez 620
8
Version motorisée par des Gnome-Rhone 14Kdrs/Kgrs, puis des 14Kirs/Kjrs, et enfin des 14N16/17, de 14 cylindres en étoile, de 850 cv (830 cv) entrainant des hélices tripales métalliques à pas fixe (pas variable avec les 14N). Equipé pour 14 à 16 passagers sur les lignes court et moyen courrier.
Potez 621
15
Suite aux problèmes de fiabilité moteurs rencontrés sur le Potez 620, cette version est motorisée par des Hispano-Suiza 12Xgrs/hrs de 12 cylindres en V, développant 720 chevaux à 2100 m. Ils entrainent des hélices tripales métalliques à pas variables. Le premier Potez 621 fut en fait le Potez 620 n° 8 F-ANQN "Flamant" livré le 15 octobre 1935. Avec cette nouvelle motorisation, il fit son premier vol le 15 novembre 1935.

 


Bibliographie

Document Air n°2:
- Potez Types 62 et 65 par Pierre Dumollard

 


Album Photos

 


Plan 3 vues

Site in French
 
Site in English