NORTH AMERICAN NAA-64

 


Technique
Type
Monoplan d'Entrainement biplace à ailes Basses et train rentrant
Date 1er Vol
Avril 1936
Envergure
12,80 m 
Longueur
8,39 m 
Hauteur
4.13 m 
Surface Alaire
23.03m2 
Poids à Vide
1470 Kg 
Poids Total
2041 Kg 
Vitesse de Croisière
235 km/h. 
Vitesse Maximale
273 km/h 
Vitesse Montée
260 m/mn
plafond
6020m 
Autonomie
1420kms
Equipage
2 Personnes
Motorisation
1 Moteur 9 cyl en étoile WRIGHT WHRILWIND E-975-E3 de 400ch
Armement
Pas d'Armement

 


Production

222 NAA-57 et 111 NAA64 ont pu être livrés et réceptionnés avant l'Armistice.

A ce jour , sur les 333 appareils fabriqués, 34 sont recensés dans la liste ci-dessous :


Histoire

L'USSAC (U.S Army Air Corps) a commandé en 1936 266 exemplaires de la série des BT-9. Cet appareil, dont le premier vol a eu lieu en Avril 1936, est destiné à former les pilotes Américains. C'est un avion moderne en structure métallique recouvert de toile et de métal. il a un train fixe caréné et est équipé d'un moteur Wright E-975 de 400ch.

Très vite, des pays étrangers sont intéressés par l'appareil. Ainsi la France, en recherche d'une machine moderne pour former ses pilotes, passera un premier contrat le 15 Février 1939 portant sur l'achat de 237 NA-57, dérivé du BT-9B Américain et de 345 moteurs. 30 de ces appareils sont destinés à l'Aérouautique Navale. Dès l'été 1939, les appareils seront livrés démontés en caisse, pour être assemblés dans l'usine SNCAO de Nantes. 40 exemplaires seront néammoins montés à Casablanca. En France, il prend la désignation NAA-57 avec deux variantes : ET2 pour l'entrainement biplace ou P2 pour perfectionnement biplace. L'Aéronautique Navale ne percevra ses premiers appareils qu'en Mars 1940.

Une seconde commande est passée en Octobre 1939 pour l'acquisition de 230 NAA-64 et 275 moteurs. Ces appareils sont une évolution plus moderne du NAA-57. Ainsi le revêtement est entièrement métallique et il reçoit un Pratt & Whitney de 450ch. La dérive est modifiée et adopte un dessin triangulaire que l'on retrouvera plus tard sur les T-6.

A la fin du mois d'Avril 1940, 131 exemplaires de NAA-57 ont été pris en compte, répartis dans les écoles en métropole (101 exemplaires) et au Maroc (30). En mai, on compte 191 appareils dont 127 présents en écoles. A l'armistice, 222 exemplaires avaient été réceptionnés. Une partie sera utilisée par l'armée de l'Air de Vichy comme avion de liaison, et une cinquantaine d'appareils, sera capturée par les Allemands en Novembre 1942 après l'invasion de la Zone libre. Ceux-ci finiront en école de pilotage. Il reste encore une centaine d'avions en Afrique du Nord : il seront utilisés jusqu'en 1945 avant d'être remplacés par des appreils plus modernes

Des 230 NAA-64 commandés, seuls 111 seront réceptionnés à l'Armistice. Répartis dans l'Armée de l'Air de Vichy, les survivants seront là encore capturés par les Allemands en Novembre 1942 pour servir en école de pilotage où ils seront particulièrement appréciés.

La fin rapide des combats ne permettra pas aux Etats-Unis de livrer la totalité des avions commandés. Le reste de la commande sera livré au Canada qui les versera dans ses écoles de pilotages où ils formeront notamment les pilotes Anglais.

Malgré le déroulement peu favorable des évènements, le gouvernement Français avait commandé en Juin 1940, 450 NA-76, à train rentrant, très proche du T-6. Tous les appareils seront construits, mais ne seront bien sûr pas livrés. Ils entreront en service dans la RAF sous le nom de Harvard II.


Versions

NAA-57

Appareil dérivé du North américan BT-9B Américain. Monoplan d'entrainement biplace à aile basse et train fixe caréné, il est construit autour d'une structure métallique. Son revêtement est mixte : entoilé sur le fuselage, à l'arrière de la cloison pare-feu et sur les surfaces mobiles, et recouvrement métallique pour le reste de l'appareil. Il est motorisé par un Wright Whrilwind E-975 53 de 400ch

NAA-64

Le NAA-64 est issu du BT-14 Américain. L'appareil est entièrement recouvert de métal, et la partie, arrière est revue, avec une dérive reculée pour compenser le décalage vers l'avant du nouveau moteur Pratt & Whitney R-985 de 450ch. Le gouvernail adopte une forme triangulaire, qui deviendra celle du plus connu T6..

 


Bibliographie

1) Editions LELA PRESSE ; Revue "Avions" n°62 - 63 - 64
- Du NA-16 au T6 : Les biplaces d'Entrainement North Américan

 


Album Photos


Plan 3 vues

Site en Français
 
Site in English