Site in English

POTEZ 540

 


Technique
Type
Bombardier moyen quintuplace à ailes hautes et train rentrant type BCR
Date 1er Vol
14 Novembre 1933
Envergure
22,10 m
Longueur
16,20 m
Hauteur
3,88 m 
Surface Alaire
76 m2 
Poids à Vide
3785 Kg 
Poids Total
5980 Kg 
Vitesse de Croisière
260 km/h à 4000m. 
Vitesse Maximale
350 km/h à 4000m
Vitesse Montée
4000m en 10mn 30s 
plafond
10500m 
Autonomie
1200 kms
Equipage
5 Personnes
Motorisation
2 Moteurs Lorraine Petrel 12Hfrs refroidis par liquide de 720ch chacun à 3500m
Armement
1 mitrailleuse MAC 34 de 7.5mm mobile à l'avant
1 mitrailleuse MAC 34 de 7.5mm ventrale
1 mitrailleuse MAC 34 de 7.5mm en dorsale
500 Kgs de bombes en soute

 


Production

211 Potez de la série 54 ont été construits depuis la date du premier vol le 14 Novembre 1933. Ils se répartissent en :

  • 1 Potez 54 M4
  • 193 Potez 540 dont 3 Potez 540 TOE
  • 67 Potez 542 dont 16 Potez 542 TOE
  • 13 Potez 543

A ce jour , sur les 274 appareils fabriqués, 40 sont recensés dans la liste ci-dessous :

 


Histoire

En 1933, pour répondre à un programme de "Multiplace de Combat" ou BCR, la Sté Potez étudie le Potez 54 M4. Le concept du BCR est basé sur l'avion de bataille lourdement armé, autonome dans sa défense et capable de bombarder les zone urbaines et industrielles... Le détail du programme BCR est officialisé en octobre 1933 : l'avion est servi par un un équipage de de 4 à 5 hommes et dispose de mitrailleuses sous tourelles pour sa défense. Il peut emporter 1 tonne de bombes, un équipement photographique et radio à 350 km/h à une altitude de croisière de 4 000 m avec une autonomie de 1 300 km...Un programme ambitieux qui généra des avions trop généralistes pour être réellement efficaces.

La conception de cet appareil, auto-financée par la société, est pour le moins rapide : la construction du prototype débute le 25 Aout 1933 et le 1er vol est réalisé le 14 Novembre...

L'appareil, dont la désignation officielle devient Potez 540, est de construction mixte : Fuselage en Bois avec double dérive et aile à structure métallique entoilée. Il est équipé d'un teain semi-escamotable. Il est motorisé par deux hispano-Suiza 12Xbrs de 690ch à hélices bipales en bois. L'appareil fait preuve de maniabilité mais les moteurs suspendus engendrent des vibrations génantes. Les essais au CEMA (Centre d'Expérimentation de Matériel Aérien) commencent le 23 Mars 1934 pour s'achever le 5 Mai. L'appareil subit quelques modifications au cours de ces essais : il adopte notamment une mono-dérive et il reçoit des hélices triplales métalliques. Il est ensuite mis à disposition de l'Armée de l'Air le 25 novembre qui commande quatre appareils de pré-série (n°2 à 5). La validation du plan I le 6 Juillet 1934 enterrine la commande de 39 autres Potez 540 devenus quintuplaces (n° 6 à 44) et du premier Potez 542. Face à la tension en Europe, une commande supplémentaire de 50 Potez 540 est passée mi-Avril 1935 (n°45 à 94) suivie d'une demande de 6 appareils complémentaires (n° 135 à 140).

Pour répondre à la demande, le Potez 540 est fabriqué sous licence chez d'autres constructeurs. Blériot réalise les n°151 à 180, Latécoère les n°181 à 200 et enfin Breguet les n° 201 à 240.

Le Potez 540 est livré en unités dès Mai 1935. Il va équiper les GR et GAO de Reconnaissance et Groupes de Bombardement. Légèrement modifié, il devient 540 TOE ou 542 TOE pour servir les unités en outre-mer.

Au début des hostilités, il reste encore des Potez 540 et 542 en première ligne. Ceux-ci, dépassés, seront rapidement affectés à des taches moins risquées, liaisons ou école, et seront remplacés par les nouveaux appareils commençant à arriver en unités. Ils restent notamment en activité dans l'Escadrille Ministérielle et le Groupe de Marche du Service géographique de l'Armée. Le 10 Mai 1940, au moment du déclenchement de l'attaque Allemande, 137 Potez 540 sont comptabilisés, dont 11 en Afrique du Nord. A l'armistice, 100 appareils environ sont recensés. Ils serviront d'avions de transport ou de liaison et certains seront utilisés par la France Libre

Le Potez 540 connut un certains succés à l'étranger puisqu'une vingtaine d'exemplaires sera vendue aux républicains Espagnols avec lesquels il participera aux combats. La Roumanie achètera également 10 Potez 543 et le seul Potez 541 construit.


Versions

Potez 54 M4

Protype de la série développé en un temps record : mis en chantier le 25 Aout 1933, il vola le 14 Novembre 1933 et termina ses essais officiels le 5 Mai 1934. Il posséde une bi-Dérive et des hélices en bois à pas fixes. Il est équipé d'un canon HS de 20mm en tourelle dorsale. Son equipage est de 4 hommes.

Potez 540
Version motorisée par 2 Moteurs V12 Hispano-Suiza 12 Xbrs refroidis par air et développant 690 Cv à 3900 m. il est équipé d'une mono dérive et d'hélices tripales métalliques. Le canon dorsal est remplacé par une mitrailleuse de 7.5mm. Il est maintenant quintuplace.
Potez 541

Cette version destinée à la Roumanie, était prévue pour recevoir 2 Moteurs Gnôme et Rhône en étoiles 14Kdrs de 860 ch. Un seul exemplaire construit : il sera vendu à la roumanie avec les Potez 543.

Potez 542
Version motorisée par 2 Moteurs Lorraine Petrel 12Hfrs refroidis par liquide de 720ch chacun à 3500m
Potez 543
Version dérivée du Potez 541 fut fabriqué à 13 Exemplaires livrés à la Roumanie

 


Bibliographie

1 ) _ Editions Lela Presse : Magazine "Avions"
- N° 33 à 43

 


Album Photos

 


Plan 3 vues