Site in English

BLOCH MB174

 


Technique
Type
Bimoteur de reconnaissance triplace à ailes basses et train rentrant
Date 1er Vol
15 Février 1938
Envergure
17,80 m 
Longueur
12,15 m 
Hauteur
3,55 m 
Surface Alaire
37,63 m2 
Poids à Vide
5600 Kg 
Poids Total
7160 Kg 
Vitesse de Croisière
400 km/h. 
Vitesse Maximale
529 km/h à 5200m 
Vitesse Montée
8000m en 11mn  
plafond
11000m 
Autonomie
1290 kms 
Equipage
3 Personnes
Motorisation
2 Moteurs Gnôme Rhône 14 cyl en étoile 14N48/49 refroidis par air de 1140ch chacun
Armement
2 mitrailleuses MAC 34 de 7.5mm dans les ailes avec 1000 coups par armes
2 mitrailleuses MAC 34 de 7.5mm jumelées en défense arrière
3 mitrailleuses MAC 34 de 7.5mm en Gondole ventrale
400 Kgs de bombes

 


Production

88 Bloch de la série MB 170 ont été construits depuis la date du premier vol le 15 Février 1938 . Ils se répartissent en :

  • 2 Bloch MB 170 : prototype n°01 et 02 de la série
  • 1 prototype MB 174 n°01
  • 6 Exemplaires de MB174 de pré-série
  • 50 MB 174 de série
  • 1 prototype MB 175 n°01
  • 23 MB 175 de série
  • 5 Bloch MB 176

A ce jour , sur les 88 appareils fabriqués , 30 sont recensés dans la liste ci-dessous :

 


Histoire

Le Bloch MB174 a été conçu pour répondre à un programme émis fin 1936 pour la fourniture de multiplaces de combat. A cette époque, la Sté BLOCH vient d'être absorbée par la SNCASO, Société créée par la Nationalisations des entreprises Aéronautiques Françaises. Le Bureau d'études de la SNCASO propose donc un bimoteur multiplace : le BLOCH MB170 n°01 qui fit son premier vol le 15 Février 1938.

Cet appareil se présente sous la forme d'un bimoteur de reconnaissance à double dérive et large verrière. Celle-ci, placée très en avant du fuselage, peut acceuillir 3 personnes. Il est motorisé par 2 Gnôme-Rhône 14 N 6/7. Il dispose d'une petite soute à bombe et son armement se compose d'un canon de 20mm dans le nez, deux mitrailleuses de 7.5mm dans les ailes et deux autres en défense arrière. Il emporte le matériel photographique dans une gondole ventrale.L'appareil, accidenté le 17 Mars 1938, est remplacé par le n°02 conçu comme un bombardier. Celui-ci perd sa gondole ventrale et son nez est à moité vitré.

Les services officiels donnent finalement priorité au modèle de reconnaissance stratégique qui devient le Bloch MB174 dont le prototype vole le 5 Janvier 1939. Il diffère du Bloch MB170 par une verrière reculée et son nez intégralement vitré. Il est maintenant motorisé par des Gnôme-Rhône GR 14N-20/21. L'appareil s'avéra d'emblée très rapide, volant 100km/h plus vite qu'un Potez 63-11 par exemple ! Le 1er contrat est signé le 1er Février 1939 pour 6 appareils de présérie et 50 de série. Les modèles de série, dont le premier (N°07) vola le 5 Novembre 1939, reçurent des Gnôme-Rhône 14 N-48/49, qui, associés à des collecteurs d'échappements propulsifs, permettaient encore d'augmenter les performances. Comme souvent, les livraisons des appareils en unités prirent beaucoup de retard et au 10 Mai 1940, seuls 52 appareils sur les 271 finalement commandés, seront livrés. Le GR II/33 fut la première unité à recevoir le nouvel appareil et un des premiers vols sera réalisé le 29 Mars 1940 par le Capitaine de Saint-Exupéry, vol qui sera relaté dans son livre "Pilote de Guerre". En mission, la vitesse de l'appareil le mettait à l'abri de la chasse Allemande qui avait beaucoup de mal à l'intercepter. A l'Armisitice, on recensa 25 exemplaires, dont la majorité furent rassemblés au sein du GR II/33 basé à Tunis et certains d'entre eux combattront sous les cluleurs de la France-Libre en 1942. Les Allemands saisirent également quelques exemplaires pour leurs écoles d'entrainement.

Les qualités de l'appareil sont telles qu'une version de Bombardement est rapidement imaginée : le bloch MB175. Ainsi, l'assemblage des Bloch 174 est arrété dès le 50eme exemplaire pour laisser la place au MB175. Celui-ci possède une soute à bombe agrandie. Pour ce faire, il a fallut revoir la conception de l'aile en déplaçant les longerons. L'appareil ainsi modifié s'est allongé de 15cm et voit sa surface alaire agrandie. Le premier prototype vole en décembre 1939. Une variante est également étudiée pour remédier au manque de moteurs français réservés aux chasseurs. On fait appel à des moteurs américains Pratt & Whitney Twin Wasp pour remplacer les Gnôme-Rhône : l'appareil ainsi équipé devient le Bloch MB176. Une première commande est passée portant sur la livraison de 814 MB175 et 323 MB176. Le premier appareil de série (N°101) décolle en Avril 1940. Bien qu'étant un groupe de reconnaissance, c'est le GR II/52 qui reçoit 12 machines de ce type, le GAO 510 en recevant 2 autres. Avant l'Armisitice, le GR II/52 se repli vers l'AFN avec ses appareils et sera basé à Oran jusqu'à l'arrivée des Forces Alliées en 1942.

Quant au Bloch MB176, le premier appareil de série (n°201) sort des chaines d'assemblage en Mai 1940 et seuls 5 Bloch MB176 seront livrés avantr l'Armisitice.

De nombreuses cellules de Bloch MB175 en cours d'Assemblages seront saisies par les Allemands. Ceux-ci continueront la fabrication pour équiper les écoles de pilotages Allemandes.

 


Versions

Bloch MB170
Prototype construit à deux exemplaires qui servit de base aux dérivés. Il est motorisé par 2 Gnôme Rhone 14-N-6/7. Son armement se composait d'un canon de 20mm dans le nez, deux mitrailleuses de 7.5mm dans les ailes et deux autres en défense arrière..
Bloch MB174

Version de Reconnaissance dont le 1er vol eut lieu le 5 Janvier 1939. Par rapport au MB170, la verrière est reculée et le nez est entièrement vitré. Le prototype n°01 est motorisé par des Gnôme Rhône GR14 N 20/21 de 1030ch. Par la suite, les 6 appareils de pré-série reçurent des Gnôme Rhône 14 N48/49 de 1140ch avec des pipes d'échappement propulsives. Cette motorisation, plus performante, est adoptée pour la série. L'armement abandonne le canon de 20mm.

Bloch MB175

Version de Bombardement qui fit son 1er vol le 3 Décembre 1939. Pour loger une soute à bombes de plus grande capacité, le fuselage est agrandi de 15cm, et la surface alaire augemente.

Bloch MB176
Version identique au MB175, mais motorisée par des Pratt & Whitney R-1830 SC 3-G de 1050 ch.


Bibliographie

1 ) _ Le Bloch 174 et ses dérivés

 

1) _ Editions Larivière :
- Le Fanatique de L'Aviation : N°14-15-16

 

 

 


Album Photos

 


Plan 3 vues