SNCAO 700

 


Technique
Type
Bombardier lourd quadrimoteur quintuplace à ailes médianes et train rentrant
Date 1er Vol
Jamais volé
Envergure
24.92 m
Longueur
18.85 m
Hauteur
6.1 m
Surface Alaire
87.15 m2
Poids à Vide
11375 kg
Poids Total
18000 kg
Vitesse de Croisière
498 km/h à
Vitesse Maximale
540 km/h à 5300 m
Vitesse Montée
plafond
9200 m
Autonomie
2200 kms avec 1400 kgs de bombes
Equipage
5 Personnes
Motorisation
4 Moteurs Gnôme-Rhône 14 N-49 à 14 cyl en étoiles refroidis par air de 1140cv au décollage
Armement
1 Mitrailleuse MAC de 7.5mm sur affût dans le nez
1 Canon Hispano-Suiza de 20mm en tourelle dorsale electrique
2 Mitrailleuses MAC de 7.5mm en position ventrale
1582kg de bombes en soute

 


Production

Un seul exemplaire a été construit.

 


Histoire

Le CAO 700 a été conçu pour répondre au programme A20 de 1937 visant à équiper l'Armée de l'Air d'un multimoteurs de bombardement lourd emmené par 5 hommes.

Le CAO 700 reprend le fuselage du Loire-Nieuport LN10, hydravion biplace, sur lequel est greffé une nouvelle aile. Il est motorisé par 4 Gnôme-Rhône GR 14 N-49, ceux équipant les LéO 451. La soute à bombe est calée sur la gauche pour permettre la traversée de l'avion via un couloir. D'autres soutes dans les ailes permettaient d'emporter des bombes de 250 Kg supplémentaires. L'armement était constitué de 3 Mitrailleuses MAC de 7.5 et du traditionnel canon HS 404 de 20mm, imposé par les services techniques.

L'avancée Allemande empécha l'assemblage final du CAO 700, et les différentes parties de l'appareil sont convoyées vers Istres où diiférents essais au sol sont menés.

Son premier vol n'eut jamais lieu : l'équipage était en place, prêt à effectuer ce vol initial, lorsque l'annonce de l'Armistice mis fin à sa très brève carriére...

Plusieurs dérivés avaient été imaginé :

  • CAO 700M de reconnaissance
  • CAO 710 de Bombardement lourd : Surface alaire agrandie et moteurs plus puissants : GR 14 R 4/5 de 1320Cv et hélices de plus grands diamètres.
  • CAO720 de transport : capable d'emmener 15 passagers dans une cabine pressurisé. Sa construction était avancée à 60% lorsque l'Armistice est signée.

Bibliographie

1 ) _ AERO JOURNAL
- N°17 L'étrange destin du CAO700

 

2) _ AIR MAGAZINE :
- N°34 Le Bombardier CAO 700

 


Album Photos

 


Plan 3 vues

Site in French
 
Site in English