Appareils

A la déclaration de la guerre, l'aviation de Reconnaissance ou d'Observation est dans un état alarmant... L'essentiel de sa dotation se compose d'appareils dépassés tels que les Mureaux 117 , Potez 39 , Breguet 27 et Potez 25 pour l'Observation ou Bloch MB131 et Potez 540 pour la Reconnaissance.

Les Potez 540 ou Bloch MB131 montrèrent rapidement leurs limites, et face aux premières pertes, il leur est interdit de survoler les lignes ennemies avant d'être retirés complètement du service.

Seuls les Potez 637 étaient des appareils plus modernes, bien que sous-motorisés, puisque livrés à partir de Mai 1939. En Septembre 1939, ils équipaient 4 groupes de reconnaissance. ils furent peu à peu remplacés par les Potez 63-11 à partir de Novembre 1939. Cet appareil, version dérivée du potez 637 se distinguait de ce dernier par un nez entièrement vitré pour recevoir un observateur. Près de 300 exmplaires étaient en unité au 10 Mai 1940.

En Mars 1939, les premiers Bloch MB174 furent livrés en unités. Ces appareils étaient particulièrement réussis avec une vitesse maximale de 530km/h, ce qui leur permettait d'échapper aux chasseurs ennemis. Antoine de Saint-Exupéry réalisa l'une des premiers missions aux commandes de cet appareil, le 29 Mars 1940. A l'armisitice, seules 50 machines environ furent livrées.

Les équipages des groupes de reconnaissance subirent de lourdes pertes pendant la campagne de France avec près de 240 tués. Les missions étaient effectuées loin des lignes amies et souvent sans couverture de chasse. Ils étaient une proie facile pour les chasseurs Allemands

 

 

 

 

 

 

 

 
Site in French
 
Site in English