Site in English
Sous-Lieutenant André GIRON

Biographie

Source Mr Gérard MENUT, fils de la veuve du Sous-Lieutenant André GIRON

André GIRON est né le 9 Avril 1917 à Saint-Maurice (75 - Paris, Ex Seine)
Il est tué le 5 Juin 1940 à bord du Potez 63-11 n°592 abattu par 6 Messerschmitt Me109

Voici le récit de ce combat :

" Le mercredi 5 Juin, le sous-Lieutenant GIRON, pilote, le Sous-Lieutenant GUILLERME, Observateur et le Lieutenant DUTARTRE, Mitrailleur, partaient vers 14 heures, effectuer une mission photographique délicate sur la Somme, à l'altitude de 9000m.

C'est au retour de cette mission, que l'avion fut pris à parti par un groupe de chasse de six Messerschmitt. Le pilote se défendit avec une rare énergie, faisant tout ce qu'il est humainement possible de tenter pour sauver l'équipage, tournant et retournant autour des bouquets d'arbres pour dépister l'adversaire, réussissant même à en abattre un. Mais un ennemi avait réussi à le dépasser, l'acculant à un boqueteau. L'avion monta brusquement en chandelle, pour survoler le bois ou modifier sa direction. Une rafale de mitrailleuse atteignit le sous-lieutenant qui fut tué. Désemparé, l'appareil s'abattit aussitôt à 450 à l'heure, heurtant les arbres avec violence sur plus de 150 mètres. La mort des autres membres dut être instantanée.

C'est à THYL-MANNEVILLE que l'avion tombe. Le curé de LAMMERVILLE fut témoin de sa chute et put donner aux trois victimes, une dernière absolution. Les corps furent déposés à l'hopital de BACQUEVIILE (Seine-Inférieure). D'accord avec les autorités civiles et militaires, l'inhumation fut fixée au samedi suivant 8 Juin, 10 heures, et les trois cercueils devaient être portés à l'église le vendredi à 19 heures. Malheureusement, ce même vendredi soir, à 18h50, BACQUEVILLE reçoit une centaine de bombes, neufs personnes sont tuées, tout le monde fuit. Par les soins du curé de la Paroisse, les trois cercueils furent immédiatement déposés dans les fosses préparées (le cimetière était tout proche de l'église) et le prêtre put seulement dire une courte prière, tout seul.

Le 23 Juillet, la population étant à peu près rentrée, un service solennel fut célébré pour les trois aviateurs et pour les neufs victimes du bombardement. Depuis lors, une simple croix de bois a été plantée sur les tombes et une jeune fille de la localité y entretient des fleurs, geste symbolique de fidélité et de reconnaissance de la Patrie Française à l'égard de ses meilleurs enfants morts pour elle"